Que faut-il savoir sur la sclérose en plaques ?

Quand vous souffrez de sclérose en plaques, vous souffrez en fait d’une maladie qui touche le système nerveux central. Comme vous le lirez sur notre article ou sur internet les symptôme de cette maladie sont variables d’un patient à l’autre. Mais généralement vous présentez un engourdissement d’un membre, des troubles de la vision, des sensations de décharge électrique dans les membres.

Qu’est-ce que la sclérose en plaques (SEP) ?

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie qui affecte le système nerveux central. Les symptômes de la SEP varient d’une personne à l’autre, et peuvent aller de légers à graves. Les symptômes les plus courants sont l’engourdissement d’un membre, une vision floue et des sensations de décharge électrique dans les membres.

Quelles sont les causes de la sclérose en plaques ?

La cause de la sclérose en plaques n’est pas entièrement comprise, mais on pense qu’elle est due à une réaction auto-immune dans laquelle le système immunitaire de l’organisme attaque la gaine de myéline qui entoure et protège les cellules nerveuses.

Quels sont les traitements de la sclérose en plaques ?

Il n’y a pas de remède à la sclérose en plaques, mais il existe des traitements qui peuvent aider à atténuer les symptômes et à ralentir la progression de la maladie. Ces traitements comprennent les médicaments, la thérapie physique, et l’ergothérapie.

Quels sont les symptômes de la maladie ?

Les symptômes de la SEP varient d’une personne à l’autre, et peuvent aller de légers à graves. Les symptômes les plus courants sont l’engourdissement d’un membre, une vision floue et des sensations de choc électrique dans les membres. D’autres symptômes peuvent inclure la fatigue, la faiblesse musculaire, la difficulté à marcher et les problèmes d’intestin et de vessie.

Comment est-elle diagnostiquée ?

La sclérose en plaques est généralement diagnostiquée par un neurologue sur la base des symptômes et des antécédents médicaux du patient. Un diagnostic de sclérose en plaques peut également être étayé par les résultats d’examens d’imagerie tels que l’IRM ou la ponction lombaire.

Quels sont les facteurs de risque ?

Il existe plusieurs facteurs de risque de sclérose en plaques, notamment l’âge, le sexe, les antécédents familiaux, l’origine ethnique et certaines infections. Le facteur de risque le plus important pour la sclérose en plaques est l’âge la maladie est le plus souvent diagnostiquée chez les personnes âgées de 20 à 40 ans.

Comment puis-je la prévenir ?

Il n’existe aucune prévention connue de la sclérose en plaques, mais certaines mesures peuvent contribuer à réduire le risque de développer la maladie. Il s’agit notamment d’éviter la fumée de cigarette, de maintenir un poids sain et de faire régulièrement de l’exercice.

Comment vivre avec la sclérose en plaques?

Il faut savoir que la sclérose en plaques est une maladie chronique. Autrement dit, il n’est pas possible d’en guérir. Vous prendrez deux types de traitement :

  • un traitement de fond à prendre au quotidien afin de réduire la fréquence et l’intensité des crises. Il permet de ralentir l’évolution de la maladie
  • des corticoïdes quand une crise survient. Ils vous aideront à atténuer la douleur. Si besoin, vous les aurez en perfusion pour plus d’efficacité.

Il vous faudra adapter votre mode de vie si vous ne voulez pas trop souffrir. Le mieux est de faire de l’exercice pour que la maladie progresse plus lentement mais aussi parce que le sport vous fera du bien au moral. Il s’agira d’essayer de gérer votre stress en participant notamment à des séances de yoga.

Que dois-je savoir sur la sclérose en plaques ?

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie qui affecte le système nerveux central. Les symptômes de la SEP varient d’une personne à l’autre, et peuvent aller de légers à graves. Les symptômes les plus courants sont l’engourdissement d’un membre, une vision floue et des sensations de choc électrique dans les membres.

Il n’y a pas de remède à la sclérose en plaques, mais il existe des traitements qui peuvent aider à réduire les symptômes et à ralentir la progression de la maladie. Ces traitements comprennent les médicaments, la physiothérapie et l’ergothérapie.

Notez-moi !